Alexandrie
Documentation et archives privées

Recherche simple

Recherche sur le titre


Fonds d'archives : Publication
Titre Stéphanie Ngalula : « Comment regarde-t-on notre histoire en face, sans tabou, sans détour ? »
Sous type publication Publication etopia
Auteurs archives Wustefeld Sophie
Producteur archives Etopia (asbl) (PA)
Importance matérielle 8 p.
Date 09/11/2020
Descripteurs colonisation ; citoyenneté ; démocratie ; Interview
Commentaire

Interview réalisé par Sophie Wustefeld

Sommaire des questions

- Bonjour Stéphanie Ngalula, vous êtes membre du collectif Mémoire coloniale et lutte contre les discriminations. C’est à ce titre que nous vous interviewons aujourd’hui. Nous avons vécu une séquence assez intense du point de vue de l’actualité afrodescendante depuis la fin du mois de mai, avec le décès de Georges Floyd, qui a été suivi de la grande manifestation du 7 juin. Tout d’abord, pouvez-vous me présenter le collectif Mémoire coloniale et lutte contre les discriminations ?

- Ma deuxième question est de savoir comment le Collectif a vécu et comment vous personnellement, vous avez vécu la séquence qui a suivi le décès de Georges Floyd. Est-ce-que cela a modifié quelque chose à la manière dont les afrodescendant.es ou les questions afrodescendantes sont traitées, prises au sérieux peut être dans l’actualité belge.

- Est-ce que vous avez eu l’impression que, du coup, il y a eu un traitement différent des questions d’héritage colonial par les médias ? Par les politiques ?

- Vous l’avez mentionné, le Collectif a beaucoup d’activités autour de la décolonisation de l’espace public. Est-ce que vous pourriez m’en dire un peu plus ? J’ai vu que vous avez inauguré un nouveau parcours à Charleroi dimanche 24 aout. Pourquoi c’est important de faire ces visites coloniales et de décoloniser l’espace public ?

- Oui, et sur ce débat de la décolonisation de l’espace public, on a assisté ces derniers mois à des échanges très vifs autour de la question du déboulonnage ou pas des statues et de leur place dans l’espace public, qu’est ce qui peut être fait ? Qu’est ce qui devrait être fait de ce point de vue ? À la fois peut-être pour les statues et pour les noms de rue ? Est-ce que est ce que vraiment, il faut enlever les noms ? Enlever les statues ?

- D’accord, mais alors par rapport à ça, dans le débat public, il y a cette crainte aussi de créer ou de matérialiser un conflit mémoriel dans l’espace public, comment est ce qu’on peut contourner ce problème ou avoir un espace public qui, à la fois uni et en même temps, fait place à une pluralité de mémoires, mais potentiellement conflictuelles ? Comment est-ce qu’on n’entre pas là dans un conflit identitaire , dans la modification de l’espace public ?

Fonds Etopia asbl - centre d'animation et de recherche en écologie politique (fonds)

Besoin d'un renseignement?

N'hésitez pas à nous contacter au +32 81/24.23.00 ou via info.alexandrie@etopia.be

Motoris√© par Alexandrie - ©