Alexandrie
Documentation et archives privées

Recherche simple

Recherche sur le titre


PrécédentSuivant Fonds d'archives : Intervention Parlementaire
Titre Question écrite - Etat d'avancement des aménagements relatifs à la sécurisation de la RN 912 dans la traversée de Saint-Denis et Bovesse
Sous type interv. parl. Question écrite
Date 16/03/2016
Auteurs archives Hazée Stéphane
Producteur archives Ecolo. Parlement wallon (2014-2019) (PA)
Niveau de pouvoir Région wallonne
Descripteurs sécurité routière ; voirie
Texte intervention Nous nous réjouissons que le Gouvernement wallon ait décidé, dans le cadre de son plan Infrastructures 2016-2019, d’investir, sur la commune de La Bruyère, 700 000 euros pour la sécurisation du Carrefour « Chainia » à Meux.

Il reste néanmoins, sur cette même voirie régionale, la RN 912, la question des autres mesures de sécurisation annoncées pour d'autres « zones sensibles » et notamment l'accès et la traversée piétonne de et vers la gare de Bovesse.

En mars 2015, j'interrogeais Monsieur le Ministre à ce sujet, comme je l'ai fait à plusieurs reprises, depuis 2012, à l'égard de son prédécesseur.

Sa réponse évoquait précisément les aménagements à hauteur du carrefour de la gare tout en laissant en suspens nombre de propositions émises par l'administration pour les deux autres tronçons (Bovesse-Saint-Denis et traversée de Saint-Denis).

Un an plus tard, la situation sur place n'a pas évolué et les inquiétudes face aux risques de nouveaux accidents restent très grandes.

Tout d'abord, je souhaite faire le point avec Monsieur le Ministre sur la question du réaménagement du carrefour Rue de Noly (RN 912)/ Rue Bâti de Suargeon/Rue de Bovesse, voie d'accès à la gare de Saint-Denis-Bovesse.

Sa réponse de mars 2015 détaillait les travaux (rectification de la voirie, déplacement et protection du passage pour piétons, renforcement de l’éclairage, aménagement d’une bande de stationnement, création de deux trottoirs reliant les arrêts de bus).

Monsieur le Ministre me confirmait que l'étude avait bien été menée par la Direction des routes de Namur et que le chantier avait été adjugé en 2014. Il restait en attente les procédures relatives aux emprises et aux recours introduits par certains propriétaires ainsi que le permis d'urbanisme.

Un an plus tard, où en sommes-nous en ce qui concerne l'aménagement et la reconfiguration de ce carrefour ? Les suites des recours sont-elles désormais connues ? Le permis d'urbanisme a-t-il été délivré ? Le cas échéant, le chantier peut-il commencer ? Pour quand est-il programmé ? Peut-on espérer qu'il débutera ce printemps ?

Monsieur le Ministre confirme-t-il que l’adjudication du chantier a été opérée et que l’expropriation est maintenant en cours ?

Confirme-t-il le projet de réaménagement de la rue Bâti Suargeon venant de la gare (accès perpendiculaire à la chaussée, barrières pour obliger les piétons à prendre le passage clouté, éclairage) ?

Ensuite, je souhaite également permettre à Monsieur le Ministre de faire le point sur les propositions relatives aux autres « zones sensibles » sur cette section de la RN 912, d'une part, le tronçon Bovesse-Saint-Denis et, d'autre part, la traversée de Saint-Denis (Rue de Noly, place Albert 1er et chaussée d'Eghezée).

Il confirmait plusieurs réalisations à Saint-Denis et cela est positif: mise en zone 30 aux abords des écoles, éclairage, radars préventifs, potelets.

Toutefois, une liste de mesures avait été identifiée lors de la rencontre entre les riverains, la commune et le SPW début 2012 et un échéancier avait été dressé. Si certaines de celles-ci ont été confirmées par son prédécesseur, à l'appui d'une estimation budgétaire (280.000 euros) en 2014, nous constatons qu'il y a eu très peu, voire pas, de concrétisations à ce jour.

J'aimerais en savoir plus à ce propos.

Sur le tronçon entre Bovesse et Saint-Denis, il était évoqué la nécessité, à court terme, de refaire la ligne blanche centrale pour éviter les dépassements et, à moyen et long termes, pour ce qui concerne les usagers faibles, de prévoir la réfection et la sécurisation du chemin existant ou aménagement d'un accotement piéton stabilisé, le placement d'une barrière de sécurité et éventuellement la création d'une piste cyclable, après analyse.

L’aménagement réalisé le long de la chaussée du carrefour Didi vers le village de Saint-Denis et la mise en place de potelets n’ont pas résisté une année : les potelets ont tous été abattus. Quelles solutions durables préconisez-vous désormais ?

Pour la traversé de Saint-Denis, il s'agissait de réaliser deux « effets de porte » de part et d'autre de l'entrée (l'un rue du Noly et l'autre chaussée d'Eghezée), de créer un, voire deux, passage(s) piéton suggéré(s) (dans l'échéancier, l'un en entrée, près de la nouvelle pharmacie, et l'autre, en sortie, chaussée d'Eghezée), propositions reprises par votre prédécesseur. Il était question également de placer un feu temporisé à hauteur de la rue Mouchet/ la ruelle Procès et une autre place Albert Ier, à hauteur de la rue Reine Élisabeth, devant l'école et de réaménager la place Albert Ier jusqu'au judo (à charge en partie de la commune).

Subsidiairement, quelles concertations les services de Monsieur le Ministre ont-ils développées avec le collège communal de La Bruyère, considérant que celui-ci dispose d’un budget spécifique de 70 000 euros alloué par convention par la raffinerie tirlementoise et que seuls deux radars préventifs ont été acquis ?

Monsieur le Ministre peut-il nous confirmer si les propositions évoquées ci-dessus pour la section Bovesse-St-Denis et la traversée de Saint-Denis sont toujours bien programmées par le SPW ?

Quel est leur calendrier de mise en œuvre?

Plus particulièrement, pourquoi la restauration de la ligne blanche sur le tronçon Bovesse-Saint-Denis n'a-t-elle pu être mise en œuvre depuis tout ce temps ?
Lien Web https://www.parlement-wallonie.be/pwpages?p=interp-questions-voir&type=all&id_doc=68225

Besoin d'un renseignement?

N'hésitez pas à nous contacter au +32 81/24.23.00 ou via info.alexandrie@etopia.be

Motoris√© par Alexandrie - ©